Aller au contenu
Accueil » Actualités » « Passoire énergétique » : comprendre ce terme crucial pour l’efficacité énergétique

« Passoire énergétique » : comprendre ce terme crucial pour l’efficacité énergétique

passoire energetique
De plus en plus de logements sont qualifiés de passoires énergétiques en France.

Une « passoire énergétique » est un terme couramment utilisé pour décrire un bâtiment ou une habitation qui présente une très faible efficacité énergétique. En d’autres termes, c’est un lieu où l’énergie est gaspillée de manière significative en raison d’une mauvaise isolation, de systèmes de chauffage, de refroidissement ou d’éclairage inefficaces, ou de fuites d’air non contrôlées.

Quel est l’impact d’une « passoire énergétique » ?

Le concept de passoire énergétique est devenu de plus en plus pertinent dans le contexte de la crise climatique et de la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ces bâtiments inefficaces contribuent de manière significative à la surconsommation d’énergie, augmentant ainsi la demande en énergie fossile et les émissions de dioxyde de carbone.

En France, les logements classés F et G par un diagnostic de performance énergétique (DPE) sont automatiquement qualifiés de « passoires énergétiques ».

A lire également : Vente de maisons individuelles classées F/G

Comment lutter contre ce phénomène ?

Pour lutter contre ce problème, de nombreux pays ont introduit des normes strictes en matière d’efficacité énergétique pour les nouvelles constructions et la rénovation de bâtiments existants. Ces normes imposent l’utilisation de matériaux d’isolation de haute qualité, l’installation de systèmes de chauffage et de refroidissement efficaces, ainsi que l’intégration de sources d’énergie renouvelable.

L’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments peut avoir des avantages considérables. Non seulement elle réduit la consommation d’énergie, ce qui se traduit par des factures d’énergie plus basses pour les propriétaires, mais elle contribue également à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. De plus, ces bâtiments offrent un meilleur confort intérieur en maintenant des températures plus stables et en réduisant les courants d’air indésirables.

Des efforts à fournir pour le long terme

En résumé, une « passoire énergétique » est un terme qui décrit un bâtiment très inefficace sur le plan énergétique, contribuant ainsi au gaspillage d’énergie et à la pollution. La lutte contre les passoires énergétiques est devenue une priorité mondiale pour atteindre des objectifs de durabilité et de lutte contre le changement climatique. Cela implique l’adoption de normes plus strictes en matière d’efficacité énergétique et la rénovation des bâtiments existants pour les rendre plus respectueux de l’environnement et économiquement viables à long terme.